Angola : Halte à l’impunité des escadrons de la mort

Le changement de gouvernement après 38 ans de règne de José Eduardo do Santos doit se marquer dans de nombreux domaines en Angola, notamment face à la pratique d’une justice expéditive et d’une impunité totale des criminels. Que l’on se rappelle le massacre de centaines de fidèles de l’église évangélique « Luz do Mundo » survenu à Sumé en avril 2015.

Le président Jaon Lourenco devra également mettre définitivement fin aux agissements criminels de certains éléments des forces de défense et de sécurité. En effet à l’intérieur du Servico de Investigacao Criminal, (SIC), chargé de lutter contre la corruption Le SIC comporte des “escadrons de la mort du SIC” faisant régner la terreur en ciblant et exécutant ainsi régulièrement des jeunes hommes soupçonnés d’être des délinquants ou des criminels – ces assassinats ne donnant lieu à aucune condamnation

Le service d’enquête criminelle de la police (SIC) est accusé d’une centaine d’exécutions extrajudiciaires depuis avril 2016 uniquement dans la capitale….en disposant d’une totale impunité depuis des décennies.

Les escadrons de la mort et les exécutions sommaires sont présentées officiellement comme utiles pour diminuer le taux de criminalité, Si le taux de criminalité est élevé il est dû essentiellement à la chute et à la faiblesse du niveau de vie de la population. Le pouvoir politique fait croire que les exécutions sommaires sont utiles pour diminuer le taux de criminalité, Et beaucoup de gens y croient…

La vague de contestation et de critiques après la mise sur le web au 1° juin 2018, d’une vidéo montrant l’assassinat «de sang-froid » d’un jeune a amené le pouvoir politique à un peu plus de mesure.

Pour l’encourager à continuer, écrivons à Joao Lourenco Président de la République d’Angola pour que cesse ces agissements contraires à l’Etat de droit, au respect, à la vie et aux droits de l’Homme. signez la pétition en ligne

http://www.acatfrance.fr/actualite/je-demande-justice-pour-ramiro-