8 décembre 2022

BAHREIN : J’agis pour que deux hommes Mohamed Ramadan et Hussein Ali Moosa, prisonniers dans les couloirs de la mort depuis huit ans de soient pas exécutés.

Le 10 Octobre est la journée internationale pour l’abolition universelle de la peine de mort. 

                  Dans un contexte de montée du populisme et des extrémismes dans nos sociétés contemporaines, parler de la peine de mort n’est pas un combat dépassé et inutile, car l’idée du retour de ce châtiment comme LA solution possible pour des questions possibles de sécurité existe toujours, même si son retour est impossible en France. 

                 La peine de mort est  une pratique expéditive de la justice dans certains pays comme le Bahrein. Après avoir été emprisonnés sans mandat d’arrêt et torturés pour leur faire avouer le meurtre d’un policier, Mohamed Ramadan et Hussein Ali Moosa ont signé des aveux, les condamnant ainsi à la peine de mort pour terrorisme. Dans les couloirs de la mort depuis 2014, ils n’ont cessé de clamer leur innocence. En 2018, des rapports médicaux ont démontré les violences qu’ils avaient subies pendant leur détention. Malgré tout, la peine de mort a été confirmée en 2020, par la cour de cassation et tous leurs recours sont épuisés. 

Mobilisons-nous pour qu’ils soient libérés. suivre le lien : http://J’agis pour Mohamed Ramadan et Hussein Ali Moosa dans les couloirs de la mort depuis huit ans | ACAT France