J’AGIS POUR LA JUSTICE EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Qu’attend le monde pour que le rapport Mapping soit pris en compte ? Il n’y a pas de paix durable sans justice. Or la justice ne se négocie pas. Ayons le courage de jeter un regard critique et impartial sur les évènements qui sévissent depuis très longtemps dans la région des Grands Lacs. Ayons le courage de révéler les noms des auteurs des crimes contre l’humanité pour éviter qu’ils continuent d’endeuiller cette région.”

Docteur Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018 (Le film “l’homme qui répare les femmes” retrace son combat, et montre que le viol systématique des femmes, filles et fillettes est utilisé comme une arme de guerre)

 

Le rapport Mapping est un inventaire, une cartographie des exactions commises sur le territoire de la RDC entre 1993 et 2003. Mandaté par le Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, et mené par une équipe d’une vingtaine de professionnels congolais et internationaux, il décrit de manière détaillée les violences les plus graves des droits humains telles que certaines peuvent être qualifiées de crimes de guerre et/ou de crimes contre l’humanité. Ce rapport permet de comprendre comment la région des Grands Lacs a pu s’embraser et tomber dans une folie destructrice (attaques aux réfugiés Hutu, contre les civils Tutsi, et contre les autres personnes civiles, violences contre les femmes, les enfants, violences liées à l’exploitation des ressources naturelles….). Ce rapport ne dévoile pas l’identité de responsables présumés des horreurs commises, leur identité est répertoriée dans une base de données confidentielles. Publié en octobre 2010, ce rapport a fait l’objet de vives contestations des pays (Rwanda, Ouganda….) et des groupes armés mis en cause. Il est rapidement “enterré”.

Dix ans après, il est temps que la vérité soit connue, et que les responsables politiques et militaires répondent de leurs actes pour pouvoir rompre le cycle de la violence en RDC. Seule une action nationale et internationale ferme et concertée pourra rompre le cycle de violence et d’impunité.

Ecrivons au Haut Commissaire aux Droits de l’Homme. Suivez le lien https://www.acatfrance.fr/public/lettre-michelle-bachelet.docx

 le rapport Mapping est disponible sur Internet