9 février 2023

j’agis pour Nguyen Trung Ton, condamné à douze ans de prison depuis 2018.

La dictature du Parti Communiste Vietnamien pèse de plus en plus sur la société et particulièrement sur les défenseurs des droits humains. Le congrès national du parti, l’épidémie de Covid et le confinement ont encore accéléré cette tendance. Les règles juridiques larges du code pénal vietnamien, par exemple l’article 117 permettent d’arrêter et d’emprisonner ceux qui fabriquent, diffusent des informations, c’est-à-dire des blogueurs, des journalistes, les défenseurs des droits de l’environnement….. Ceux qui ont une opinion différente du pouvoir politique peuvent être emprisonnés, torturés, et soumis à de lourdes peines. 

La religion n’est pas interdite au Vietnam, mais elle est étroitement surveillée (enregistrement et ses multiples exigences, comités de contrôle…..). Les activités religieuses interdites car jugées contraires aux notions “d’intérêt national”, “d’ordre public” ou “d’unité nationale” sont fortement réprimées. 

Nguyen Trung Ton est pasteur protestant et défenseur des droits humains, président de l’association Fraternité pour la Démocratie, créée pour promouvoir les droits humains, défendre la démocratie et la liberté de culte. Cette association dissoute pour atteinte à la sureté de l’état, a été durement réprimés, ses dirigeants sont en prison. 

Malgré une mobilisation pour ce prisonnier , sa situation s’est fortement dégradée, Sa santé décline .Mais les autorités refusent toujours l’accès aux soins ou la libération. 

Prions, persévérons et intervenons en suivant ce lien : j’agis pour Nguyen Trung Ton /  ACAT France