27 janvier 2022

Je demande la libération immédiate de Xu Zhiyong

Xu Zhiyong est un opposant tout à fait modéré . Docteur en droit de l’université de Pékin, il a toujours respecté les lois de la République Populaire de Chine et limité son action dans l’espace accordé par le système juridique, il voulait des changements graduels mais concrets. Il est intervenu à de multiples reprises en s’appuyant sur la loi à chaque abus et manquements aux droits des citoyens, en faveur des groupes défavorisés.

Son militantisme et son engagement en faveur des plus défavorisés, lui ont déjà coûté quatre ans de prison pour “atteinte à l’ordre public”. Ce motif comme “l’incitation à la subversion du pouvoir politique” sont des alibis fourre tout pour emprisonner les déviants. Ce “crime” a valu onze années de prison au prix Nobel de  la Paix Liu Xiaobo décédé en captivité d’un cancer.

Par ses convictions à mettre en oeuvre un état de droit, capable de créer une société civile vivante, Xi Zhiyong lance le mouvement des nouveaux citoyens en 2012, afin de pousser le gouvernement à développer une société civile animée par des citoyens conscients. Le mouvement des nouveaux citoyens participe sous forme d’action non violente aux divers mouvements sociaux (liberté de croyances, protection de l’environnement, problèmes sociaux) que connaît le pays. Par des manifestations, banquets ou libre expression sur Weibo,  un microblog chinois, Xu cherche à faire émerger une conscience sociale, sans remettre en cause le monopole du Parti Communiste Chinois.

Mais le gouvernement a décidé d’en finir avec les citoyens qui osent affirmer leurs opinions aussi modérées soient-ils. Le pouvoir craint énormément l’action spontanée des citoyens. Le Parti n’arrivant pas à empêcher l’émergence d’une conscience citoyenne,  ces actions représentent une menace grave pour l’ordre public. La réforme du pouvoir politique n’est absolument pas à l’ordre du jour.

L’arrestation d’au moins quinze membres du mouvement des nouveaux citoyens accusés “d’incitation au renversement du gouvernement” le pousse à passer à la clandestinité. Il réclame la démission du président Xi Jinping et il critique la gestion la crise sanitaire et la gestion des manifestations pro-démocratiques à Hong-Kong. Arrêté le 15 février 2020, il est “placée en “résidence surveillée”.

La possibilité de voir un avocat lui est donné en février 2021. Détenu depuis deux ans, dans des conditions d’emprisonnement particulièrement strictes, il est considéré comme récidiviste, il risque une peine extrêmement  lourde allant jusqu’à la perpétuité.

Suivre le lien pour intervenir. je demande la libération immédiate de Xu Zhiyong /ACAT France