7 décembre 2022

Messages de Mgr Rivière

Nous vous retransmettons le message  de Mgr Benoît Rivière délivré en cette fin d’année sur le site du Diocèse d’Autun ainsi que le message, texte ci-dessous,  qu’il a adressé aux habitants de Saône et Loire par le canal de différents médias et en particulier le JSL du 25 Décembre.

(Cliquez au centre de la vidéo)

Une lumière se lève !

« Chacun peut ressentir combien notre monde est traversé par de forts courants de désagrégation et de violences. Tant et tant d’hommes, de femmes et d’enfants sont violentés dans leur dignité, à cause des volontés de puissance qui conduisent aux guerres et aux graves atteintes à la vie des pauvres et des petits. Qui ne ressent pas au fond de lui-même que des discours politiques sonnent souvent creux, ou ne sont que le paravent d’ambitions individuelles de pouvoir ?

En ce temps que je considère, dans la vison de la foi, comme le temps où Dieu ne cesse de s’adresser à l’homme, quelle route pouvons-nous montrer et emprunter avec les autres ? Quelle route pour l’homme qui ne se résout pas à la tristesse et à l’égoïsme ? Quelle route où marcheront ensemble les nantis et les démunis, chacun considérant l’autre comme son égal, son frère et peut-être un jour son ami ?

« Aux Saône et-Loiriens, je dis mes vœux de très grande paix »

Aux habitants de notre si beau département de Saône-et-Loire, au milieu desquels, telle une source toujours jeune, ne cesse de sourdre une générosité, une attente, une bienveillance, je voudrais simplement dire mes vœux de très grande paix. Il y a tant d’artisans de paix chez nous, et qui le sont sans bruit, qui donnent leur vie, comme disait Mère Teresa, “pour aider une personne, une autre, puis une autre…”.

Si nous désarmons les forces de haine et de violence, en chacun de nous une voix murmurera : n’aie pas peur d’aimer, tu es appelé à une vie meilleure, tu es appelé à connaître la joie pure de la famille humaine réconciliée avec son origine. Dieu n’est pas loin, ni étranger à la vie, il est l’océan de joie qui a fait naître du néant toutes choses et qui, dans le visage de l’enfant fragile de Bethléem, Jésus, exactement comme dans le visage du plus petit, se donne entièrement à connaître et à aimer. Oui, une lumière se lève ! Une enfant de Saône-et-Loire m’écrivait récemment : « Je suis très contente de vivre, parce qu’autrement, je n’aurais pas pu connaître une famille ! » Belles rencontres familiales et belles retrouvailles dans la joie de Noël, à tous et à chacun !

 

+ Benoît RIVIERE

Evêque d’Autun

Michel P.

Marié avec Carine depuis 1975 4 enfants & 12 petits enfants Ingénieur ESEM Professeur Certifié retraité de l’Éducation Nationale

Voir tous les articles de Michel P. →