2 octobre 2022

Groupe interreligieux de Mâcon

 Suite aux attentats de Nice, à la basilique Notre Dame, nos frères musulmans ont envoyé des messages de soutien.

Bonjour mes chers amis,

Au nom des fidèles de la Mosquée El Fath de Mâcon, je tiens à condamner avec la plus grande vigueur l’ignominie sans nom qui a couté la vie de plusieurs de nos concitoyens dans la Basilique Notre-Dame de Nice. Je tiens à présenter nos sincères condoléances aux familles et à leurs proches.

Au delà de la colère, de l’incompréhension et du dégoût profond que l’enchaînement de ces actes ignobles peut susciter, je pense que, lors de nos prochains échanges ou rencontres, nous devons réfléchir sur comment, à notre niveau, aider à lutter contre cette idéologie mortifère, comment aider à protéger les fidèles des lieux de cultes, comment aider à la diffusion plus large de messages de paix et d’apaisement pour notre société …

Avec grande tristesse, je vous prie, à toutes et à tous, de recevoir mes sincères et fraternelles salutations.

Mohamed AKHRIF, Président de l’Association Cultuelle Islamique EL FATH de Mâcon

Chers frères chrétiens,

Je suis encore une fois de plus profondément attristé par cette nouvelle attaque lâche, horrible et aveugle d’un criminel terroriste ce matin visant la Basilique Notre dame de Nice, où 3 de nos compatriotes fidèles chrétiens innocents ont été assassinés.

En ces moments de commémoration, la Toussaint et la Mawlid du Prophète, je voudrais encore une fois réaffirmer ma solidarité et mon amitié avec tous mes frères et sœurs chrétiens. Je partage avec vous ce chagrin et ce deuil en vous demandant dans ce contexte particulier d’être unis et solidaires contre ce phénomène étranger à nos valeurs communes.

Mes pensées et mes prières fraternelles accompagnent les victimes et leurs familles ainsi qu’à tous les chrétiens et la nation.
Bien cordialement

Ahmed Belghazi, Imam de la mosquée de Chalon sur Saône (rue E. Quinet)

 

 

 

 

Noureddine Omar, président de l’ACSE, rue de la Madone à Sancé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ne pas répondre à la haine par la haine…

L’émotion a conduit des femmes et des hommes aux croyances, philosophies et opinions diverses à se rassembler à Mâcon et dans de multiples lieux pour rendre hommage à Samuel Paty, professeur assassiné et redire leur attachement aux valeurs qui fondent notre République. Le groupe interreligieux de Mâcon qui rassemble des personnes de confessions chrétienne, juive et musulmane affirme : ne répondons pas à la haine par la haine !
Le travail de tout éducateur et de tout enseignant auprès des jeunes pour développer les connaissances, l’esprit critique, faire comprendre l’histoire des civilisations, celle de notre pays et de ses valeurs pour vivre ensemble, est fondamental.
Le travail de tout éducateur et de tout enseignant pour apprendre à réfléchir, ne pas céder aux endoctrinements, ne pas subir les tentations de l’écran derrière lequel se réfugier pour créer, diffuser, alimenter des messages destructeurs, est fondamental.

La liberté de conscience, notamment de croire ou de ne pas croire, est l’un des buts de ce travail, de même qu’il devrait conduire au rejet de la violence meurtrière, en toute circonstance.

Ne laissons pas notre société et notre démocratie se déliter !

Aujourd’hui, il est urgent de prendre conscience des risques d’éclatement à terme qu’un climat de peur fait courir à notre société. Il nous faut continuer à (re)construire cette société sur les valeurs de fraternité et de justice pour vivre et faire ensemble.
Nous croyons que la fraternité est un socle commun pour nos religions.
Nous croyons que toute religion se ment à elle-même et peut devenir dangereuse lorsqu’elle oublie le respect qu’elle doit à celui qui pense différemment.
Nous avons la ferme conviction que nos compatriotes musulmans, dans leur immense majorité, s’inspirent, comme l’ont montré différentes études, des valeurs humanistes et universelles de l’Islam, présentes également dans le Judaïsme et le Christianisme. Nous les savons attachés aux valeurs de liberté, de solidarité, d’égalité et de fraternité qui fondent la République et reconnaissant de la laïcité, permettant à chaque citoyen d’exercer ses libertés fondamentales. Ils participent, comme la génération de leurs parents, à la prospérité et au progrès économique, social, culturel, et scientifique de notre pays. En conséquence, nul ne peut les tenir pour responsables des agissements de quelques individus ou d’une minorité qui décident de s’inscrire hors de ce cadre. C’est aussi pourquoi nous sommes aujourd’hui inquiets du climat délétère qui s’installe dans notre société en raison des amalgames qui peuvent transformer toute personne de confession musulmane en terroriste potentiel.

Nous avons donc la conviction qu’il est nécessaire de poursuivre les rencontres pour échanger, dialoguer, nous questionner dans le respect de l’autre, et vivre ensemble des moments de fraternité.

C’est ainsi que nous souhaitons contribuer à faire naître l’espérance d’un monde bâtisseur de paix.

 Le groupe interreligieux de Mâcon

 

Qui sommes-nous ?

Né des rencontres interreligieuses de Mazille, c’est un groupe aujourd’hui de chrétiens (Catholiques et Protestants) et de Musulmans qui se retrouvent régulièrement. Pendant plusieurs années, nous avons appris à nous connaître et à tisser des liens amicaux.

Depuis 2014, le groupe a choisi de s’ouvrir en proposant des repas partagés, une marche… pour permettre à ceux qui le désirent de faire connaissance et d’entrer dans une relation d’amitié. Nous cherchons à créer des occasions de rencontre pour que chacun devienne artisan de paix et de fraternité.

Extrait du message de Mazille 2006 :

Nous avons des valeurs communes essentielles comme le respect de toute vie, la solidarité, un ordre économique juste, la tolérance, une vie selon la vérité. Croyants, humanistes, il y a en nous un incessant appel à vivre selon ces principes.

Aujourd’hui, le cri de ceux qui sont privés de travail, de formation, de santé, de titre de séjour, de logement digne, résonne en nous. C’est pourquoi, nous appelons tout homme et toute femme, les responsables politiques, sociaux et économiques à devenir des serviteurs de la dignité humaine au sein de nos familles, de nos écoles, de nos quartiers, de nos lieux de travail et de notre département. Notre planète terre elle-même est menacée. Nous appelons au respect de l’air, de l’eau, des végétaux et des animaux.

Conscients de nos différences, nous reconnaissons aussi qu’elles nous enrichissent spirituellement. Loin de nous les tentatives de séparation, d’opposition sous prétextes de différences religieuses ! Nous appelons à nous rencontrer, à nous connaître et à nous estimer.

Nous, hommes et femmes de religions différentes, nous affirmons que l’amitié véritable entre nous est possible et que cette amitié doit être recherchée. Cela est nécessaire à la paix, ici, et partout dans le monde.

La voie de la paix passe aussi par le dialogue. Nous choisissons le dialogue pour travailler à notre réconciliation. Nous choisissons le dialogue pour chercher ensemble la vérité. Nous voulons coopérer par des actes de solidarité pour le bien commun de l’humanité. Nous voulons continuer à nous rencontrer demain.

 

 

 

Samedi 17 novembre – un repas partagé pour mieux se connaître et vivre la fraternité

 

 

 

Dimanche 6 mai 2018

 

 

7ème rencontre inter religion pour la paix
Carmel de la Paix Mazille
Thème :
L’expérience de l’exil, épreuve et/ou chance ?”

Plus de 200 personnes ont participé à cette journée. A la fin de la journée, un message de paix a été proclamé.

 

 

du 16 au 28 avril 2018, au centre du don du sang, vous étiez invités à donner votre sang.

Donnons, parce que chaque personne est unique et précieuse.
Servons la Vie

 

dimanche 15 octobre 2017.
200 personnes étaient “en chemin pou
r la fraternité”