Appel du mois de Novembre pour les populations autochtones du Chiapas au Mexique

Le Chiapas est une des régions les plus pauvres du Mexique. Pourtant; c’est une région agricole prometteuse avec un sous-sol riche

Là vivent principalement des indiens indigènes, descendants du peuple Maya. C’est une mosaïque de cultures, d’ethnies, et de modes de vie très différents du reste du pays. Par exemple pour eux, la terre nourricière, la  « pachamama » ne peut faire l’objet d’aucune appropriation personnelle privée. Leurs cultures sont souvent collectives, et ils s’opposent à tous grands projets d’agriculture intensive et de développement capitaliste.

Ces populations autochtones avec leur mode de vie traditionnel et leur identité particulière sont souvent l’objet de discriminations et de persécutions.

Cette exclusion économique et sociale se traduit par des conditions de vie très dégradées. Un tiers des enfants ne sont pas scolarisés, un élève sur 100 parvient à intégrer l’université. Chez les indigènes, l’analphabétisme dépasse 50 %, et leur taux de mortalité est supérieur de 40 % à celui des habitants de la capitale.

Ils subissent en toute impunité les exactions de la police aux ordres des grands propriétaires et des intérêts étrangers afin de limiter l’exercice des droits de ces populations. La pratique systématique de la torture permet d’obtenir des aveux facilement, ce sont donc des coupables idéaux et sans défense.

Agissons auprès du pouvoir politique pour que l’impunité cesse, que la torture soit dénoncée et que leurs droits soient reconnus. http://www.acatfrance.fr/actualite/j-agis-pour-francisco