Nguyen Trung Ton : Défenseur des droits humains et pasteur protestant, un ennemi d’état, à abattre !!

Au Vietnam, la liberté religieuse est étroitement surveillée et contrôlée malgré les discours lénifiants

Bien que les textes de loi semblent respecter les grands principes de la liberté religieuse, les organisations religieuses et leurs responsables peuvent très difficilement agir librement

Un extrait du rapport politique du Parti Communiste vietnamien de 2016 est révélateur de la politique du gouvernement à l’égard des religions : « [Nous allons] faire attention aux organisations religieuses et nous faciliterons la pratique de leurs religions (…) En même temps, [nous allons] prendre des initiatives en matière de prévention (…) des religions trompeuses qui provoquent la séparation et endommagent le grand bloc de l’union nationale. »

Ce pasteur est en plus président de la Fraternité pour la Démocratie, une organisation civile indépendante qui utilise internet pour promouvoir les droits humains et coordonner pacifiquement les actions pro-démocratiques dans le pays (Soutien aux paysans chassés de leurs terres, aide aux victimes de la catastrophe Formosa)

Il est donc urgent pour les autorités vietnamiennes de prendre des mesures sévères pour que cela cesse.

Emprisonnement des leaders de la Fraternité pour la démocratie et des lanceurs d’alerte sur Internet (que l’on se rappelle mère Champignon) sous l’accusation d’ « espions ou agents de l’étranger, traitres, violeurs de l’ordre public et de la paix ». A cette criminalisation des victimes, s’ajoute des détentions arbitraires, des intimidations, du harcèlement, des passages à tabac, refus des soins, interdiction des visites…..Ces mauvais traitements existent aussi pour les proches. Eloignement des prisonniers de leur région d’origine, refus de visites…..

Demandons aux autorités vietnamiennes, l’accès aux soins et aux visites http://www.acatfrance.fr/actualite/jagispournguyentrungton