21 mai 2022

Par… Pour…Avec… Les Habitants

Telle est la devise de la Régie Inter-Quartiers de Mâcon. Nous avons rencontré sa directrice Sylvie Siri et son président Patrick Cartheillier qui nous ont fait découvrir l’originalité et la spécificité de cette association.

Quand cette structure est-elle née à Mâcon ?
Une première régie a été fondée en 1997 au sud de la ville, puis une autre en 2001 au nord. Elles ont fusionné en 2007.
130 régies de quartier ou de territoire existent en France, soutenues par un Comité National de Liaison. Associations loi 1901, elles portent un projet « politique » (au sens premier, non pas politicien) : améliorer la vie dans les quartiers.  Nées de la volonté d’habitants qui aiment leur lieu de vie, en partenariat avec les collectivités territoriales (villes ou agglomérations) et les bailleurs sociaux, les régies sont des acteurs de proximité, là où elles sont implantées.

Acteurs économiques ou sociaux ?
Les deux, de façon indissociable. Elles ont un grand rôle d’insertion par la création d’emplois de proximité pour les personnes les plus en difficulté et contribuent aussi à améliorer le cadre de vie et recréer du lien social.Les habitants du quartier sont vraiment au cœur de ce dispositif. 

Comment fonctionne la Régie Inter-Quartiers de Mâcon ?
Elle est animée par le binôme que nous formons, un président, issu du conseil d’administration élu de 14 membres bénévoles, et une directrice, entourée d’une petite équipe administrative. Elle emploie actuellement 50 salariés, surtout en CDDI (contrats à durée déterminée d’insertion), à 95% des personnes qui habitent dans les quartiers et les connaissent bien.

Qui sont vos clients et pour quel genre de travail ?
D’abord Mâcon Habitat et l’OPAC qui sous-traitent une partie de leurs activités visant à embellir la ville (nettoyage, entretien des espaces verts à proximité des immeubles par ex.), mais aussi les syndics de copropriétés et les particuliers qui peuvent s’adresser à nous. Notre secteur d’intervention correspond au territoire de Mâconnais Beaujolais Agglomération. Nous réalisons une variété de petits travaux et réparations, un encadrant technique accompagnant toujours le travailleur. La régie est agréée « service à la personne » mais veille à ne pas faire concurrence aux associations d’aide à domicile ou aux artisans (pas de ménage régulier, pas de travaux importants).

Et les financements ?
Les prestations que nous vendons ainsi couvrent les salaires. Nous bénéficions d’aides publiques pour financer ce qui fait la spécificité de notre tâche dans le domaine de l’insertion et du lien social, entre autres l’emploi d’une conseillère en insertion professionnelle, deux encadrants techniques et trois médiatrices qui ont un rôle essentiel sur le terrain, à La Chanaye, à la Résidence, aux Saugeraies.
La tâche est vaste, pas toujours aisée, mais à côté des incivilités hélas nombreuses, il y a aussi beaucoup de bienveillance et d’esprit d’entraide qui nous confortent dans notre mission au service de tous les habitants des quartiers.

Madeleine Jacquemetton et Monique Steeves

Régie Inter-Quartiers de Mâcon
32 rue Frédéric Mistral
71000 Mâcon
03 85 20 25 07
secretariat@riqm.fr
http://www.riqm.fr

Retour au sommaire