20 janvier 2022

Sahara Occidental : je dénonce les crimes de guerre du Maroc

Entre l’image touristique du pays et la réalité des droits de l’homme au Maroc, il existe un abîme soigneusement camouflé par le pouvoir politique.

Le Sahara occidental (ancienne colonie espagnole) est considéré par les Nations Unies comme un territoire autonome, peuplé par les Sahraouis, peuple berbère de tradition nomade. Cette région devait déterminer son devenir par un vote, mais le Maroc l’a purement et simplement annexé lors de la marche verte en novembre 1975.où  320 000 militaires et 20 000 civils occupèrent le territoire des Sahraouis.

Depuis le Maroc considère ce pays comme une province et l’exploite à son profit. Il a fait construire le long de la frontière avec la Mauritanie et l’Algérie, un mur des sables, un mur de séparation le plus long du monde. 27 700 km de long, gardé par 100 000 soldats marocains, une zone militaire qui est l’un des terrains les plus minés au monde (mines anti –personnelles)

Cette colonisation s’est accompagnée d’une occupation du territoire par les marocains, et l’exploitation des richesses du pays, notamment du phosphate, les richesses de la mer très poissonneuse et les éoliennes.

Le peuple sahraoui est réduit au silence soit dans des camps de réfugiés (la moitié de la population ayant fui), soit dans le pays par une chape de plomb qui interdit toute manifestation même pacifique. Les rares défenseurs de la cause du peuple sahraoui sont en prison à la suite de torture, de procès inéquitables.

Intervenons pour que la communauté internationale reconnaisse ces agissements pour ce qu’ils sont : des crimes de guerre !          https://www.acatfrance.fr/actualite/je-denonce-les-crimes-de-guerre-du-maroc-