27 janvier 2022

Troisième dimanche de Pâques

 

Message du Père André Guimet

Les disciples d’Emmaüs

« Or tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient,

Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux.»

N’oubliez pas que Jésus n’est pas loin de vous, qu’il ne peut pas être indifférent à ce qui nous trouble. Il n’est pas un étranger qui ignorerait « les événements de ces jours-ci. » Comment vivons-nous cette crise sanitaire et sociétale avec le Seigneur Jésus ?

Je souhaite que notre paroisse soit une force priante et que notre charité soit bien présente aux autres. Pensons aux personnes isolées, confinées, servons-nous des moyens techniques pour aller à la rencontre des autres. Faisons-leur une place.

Ces temps-ci, ce qui est l’essentiel de mon travail que je partage avec quelques personnes, c’est l’accompagnement des familles en deuil. Je tiens à le dire fermement : tout défunt doit trouver auprès de nous un accueil digne et les familles peuvent ainsi être accompagnées. Nous avons eu, depuis le mardi de Pâques, 11 célébrations religieuses en 10 jours et bien sûr, nous respectons le petit nombre de présents imposé par les réglementations sanitaires. Mais il est possible de faire un  vrai travail de deuil.

Je désire vous parler des œufs de Pâques. Une partie a été vendue, les autres sont restés bloqués. Nous en avons donné à l’Hôtel-Dieu, à l’EHPAD Marius Lacrouze, à la Maison des Saints-Anges. Cela a été rendu possible par la générosité de quelques  paroissiens. Je renouvelle mon appel : vous pouvez en acheter pour vous et vos familles ou en offrir le prix pour les EHPAD de notre Doyenné. Ne gaspillons pas.

Je rappelle que la prière personnelle est possible dans  nos églises Saint-Pierre, Saint-Vincent de Mâcon, Sainte Madeleine et le Sacré-Cœur de Charnay qui sont ouvertes aux jours et heures habituels. Munissez-vous de votre attestation de déplacement dérogatoire. Je remercie les bénévoles qui les ouvrent, les ferment, les nettoient et les fleurissent.

J’espère que nous pourrons sans trop tarder nous retrouver pour des rassemblements eucharistiques et festifs. En attendant, je célèbre chaque jour, avec Mayeul, et cette eucharistie est pour vous.